Sélection de langue: Greek Version English Version German Version - Under Construction French Version
 
 


Revue historique

Dès le commencement de la décennie ’80 un homme intelligent, actif, visionnaire et créateur, appellé G.Saloustros, a décidé de mettre en train un œuvre de vie ayant comme but de faire une offre a son pays natal, la Crète.

Malgré le fait qu’il n’appartenait pas au milieu des hôteliers ni a celui des grands hommes d’affaires il a pris la décision de créer un lieu où les souvenirs de son enfance survivraient et auraient la possibilité de continuer à exister.

Il s’est partagé ce concept inquiet avec son collaborateur proche et deux architectes notables m. Sotiris Sotirakos et Ilias Patronikolas ,afin de commencer, tous ensemble, à reconstruire un village crétois modèle, où on pourrait sauver la tradition et ses aspects différents : les arts, les métiers, la cuisine, les mœurs et les coutumes.

A la région Servili de Tylissos, le beau-père de G. Saloustros, le mémorable Michalis Kallergis ou « Makromichalis », était le propriétaire d’une étendue nécessaire ou on pourrait matérialiser l’œuvre déjà mentionné.

Cette propriété était originellement un pâturage où M. Kallergis s’occupait de ses moutons. Explicitement, à l’endroit (appelé Fajo Charaki) où aujourd’hui il y a la grande place du village, le propriétaire semait la gesse ou d’autres grains pour son troupeau.

Ce « Charaki » existe encore à la grande place d’ Arolithos.

Au printemps de 1985 on a posé les bases des bâtiments. Deux années avant G. Saloustros avec une ardeur qui ne cessait jamais travaillait pour ramasser, dans des différents villages de Crète, tous les objets qui orneraient l’intérieur des maisons en voie de construction et toutes les pierres fondamentales ou les pierres à bâtir pour le recouvrement de leur surface extérieure.

Il a consacré du temps et du labeur impayable pour la réalisation de ce village. Il faisait le tour des patelins comme un marchand de bric à brac et, d ’une maison à l’ autre, il ramassait tout ce que les autres jetaient comme inutile et voulaient le mettre au rebut.

Les pierres ramassées, une à une avec les mains dans les maisons abatties, ont été ensuite transportées pour embellir les bâtiments de la construction nouvelle. Ainsi on a commencé à créer le village « Arolithos » dont l’inauguration est faite le. de 1988.

De ce jour là jusque aujourd’hui le village modèle « Arolithos » existe en respectant toujours la tradition crétoise et opère sans méconnaître l’ évolution et les besoins du présent.

Il forme un village typique que les autres entreprises considèrent comme exemple pour leur fonctionnement au cadre de la tradition crétoise parce que quand en Grèce on ne connaissait pas encore le mot « Tourisme agricole », Arolithos , l’ initiative matérialisé d’ un homme qui aimait son pays natal, était déjà sur la carte grecque.